eau

Hydrologie

Cette technique est utilisée dans le cadre des 3 cures naturopathiques.
Suivant l’effet souhaité, l’eau sera chaude, tiède ou froide en externe, local ou interne.
L’hydrologie permet le mouvement des humeurs (les liquides du corps) en les chassant ou en les attirant en grandes quantités vers la surface ou l’intérieur du corps. Ainsi, lorsqu’un ou plusieurs émonctoires sont saturés ou fatigués, l’hydrologie nous permet de dériver ces surcharges vers un autre émonctoire.

Action du chaud :
Dilate, détend, apporte du confort, mais aussi augmente la vitesse du débit sanguin, donc pour les cellule augment les apports en nutriments et l’élimination des déchets. Il va y avoir une réaction centrifuge (intérieur vers extérieur), les surcharges vont aller surtout vers l’émonctoire peau, les cristaux seront éliminer par la transpiration (glandes sudoripares) et les colles pour le sébum (glandes sébacées)

Action du froid :
Rétracte, congestionne (rempli de sang), stimule, tonifie et renforce le système immunitaire. Ici, la réaction est centripète (extérieur vers intérieur), les surcharges vont aller vers les émonctoires intestins et reins et être éliminer par les voies basses.

L’alternance de chaud/froid comme dans la douche écossaise permet une gymnastique des vaisseaux qui est très intéressante.

 

 LES UTILISATIONS

En externe :
bain hypercalorique (38/39°), bain hyperthermique (40/41°), hammam, sauna,

En application locale :
bouillote chaude, vessie froide, cataplasme, bain de siège froid à friction ou bains dérivatifs (France Guillain), bains de sièges (chaud ou froid), pédiluve (chaud), maniluve (chaud ou froid)

En interne :
l’eau de boisson, lavements, douche rectale, irrigation colonique, douche nasale (jala neti), inhalations

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *