L’équilibre alimentaire

Les sources de cet article sont les cours de nutrition donnés par Eva Santiago dans le cadre de ma formation en naturopathie à Aesculape et mes connaissances acquises par différentes lectures.

Chaque mode alimentaire doit être propre à chacun, votre alimentation idéal ne l’est pas forcément pour l’autre et évoluera au cours de votre vie.
Ces informations sont à considéré comme une base, il faudra donc l’adapter pour chacun.

Le 1er conseil est d’avoir une alimentation la plus variée et riche possibles, changer les sources de glucides, de protéines (comme les viandes et le lait par exemple). Ainsi, vous éviterez de développer des intolérances et des carences.
Les aliments doivent être le plus proche possible de leur état naturel et donc avoir subit le moins de transformation et bien sûr être de saison et biologique.
Pour chaque repas, il doit y avoir du plaisir, du partage et il faudrait prendre son temps et mastiquer!

Le petit-déjeuner et le déjeuner devrait nous apporter chacun 2/5 de nos apports et le diner 1/5. Il est recommandé d’ajouter un gouter aux enfants, aux sportifs mais aussi aux personnes qui font de plus petits repas.

Notre bol alimentaire de la journée devrait être composé (en poids) à
60% de glucides (20% de légumes crus + 20% de légumes cuits + 20% de fruits)
20% de protéines animales
20% de protéines végétales (2/3 céréales + 1/3 légumineuses et les algues & oléagineux comme compléments protéinés)
Cette règle des 60/20/20 est toujours à adapter en fonction des besoins de chacun.

Pour la journée idéale, nous aurions tout le long de l’eau (surtout en dehors des repas) et
une boisson chaude, des fruits et des oléagineux au petit-déjeuner
des crudités, puis des légumes avec une protéine animale OU des légumes avec un mélange 1/3 légumineuses + 2/3 céréales (pour les protéines végétales)
au gouter, des fruits frais seuls ou avec un yaourt (en variant les laits!). Il faut faire attention à l’index glycémique pour éviter une hypoglycémie réactionnelle plus tard qui provoquera une envie de manger avant le diner.
Pour le diner, comme pour le déjeuner mais éviter les protéines animales car elles sont moins digestes et peuvent perturber le sommeil.

 

La pyramide alimentaire en Naturopathie
7ème : sucrerie, chocolat, fritures… (exceptionnellement!)
6ème étage : ALIMENTS DE COMPLÉMENT
5ème étage : SUPER-ALIMENTS
4ème étage : CORPS GRAS & OLÉAGINEUX
3ème étage : PROTÉINES ANIMALES
2ème étage : CÉRÉALES & LÉGUMINEUSES
1er étage : FRUITS, LÉGUMES, HERBES AROMATIQUES
La base : L’EAU

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *