Typologies Glandulaires

Les typologies glandulaires définies par le Docteur Jean Gautier nous apportent une grille de lecture supplémentaire, à superposer aux tempéraments hippocratiques et aux diathèses de Ménétrier.
Ces grilles de lectures permettent au naturopathe de mieux comprendre la personne dans sa globalité, leur but n’est pas du tout d’enfermer la personne dans un moule ni une caricature.

Le Dr Jean Gautier était convaincu que le système hormonal domine le système nerveux et différentes expériences l’ont confirmé.
Il y a 4 typologies : surrénal, thyroïde, hypophyse et génital.Les descriptions ci-dessous sont caricaturales pour bien différencier chaque typologie.
On détermine la glande dominante à partir de caractères physiques et psychologiques,

Le Surrénalien est massif, trapu avec les épaules larges, des muscles courts et une ossature forte. Il peut faire des efforts pénible et prolongé.
Psychologiquement, c’est quelqu’un de terre à terre, qui a un grand respect pour la force : les combats, la colère. Il manque de sensibilité et se montre dur. Le groupe lui permet de satisfaire son besoin de domination. Il a une très bonne mémoire mais qui manque de structure, il mange également de logique intellectuelle. Le sens moral et les croyances religieuses sont peu présentes. Il a souvent une attirance pour le salé et le gras (charcuterie, œuf, viande).

On cherchera à le stimuler en lui proposant des exercices physiques intenses en milieu extérieur et avec de l’eau froide. Mais aussi à l’apaiser avec du repos physique et à le réguler avec des plantes adaptogènes, des huiles essentielles ou encore en rétablissant l’équilibre surrénales / Thyroïdes.

 

Le Thyroïdien est plus longiligne avec des doigts longs et une paume assez étroite. Il est plus émotif, s’agite, parle vite, passe du coq à l’âne, se contredit. Il va se passionner pour se désintéresser quelques temps plus tard. On note chez lui une attirance pour les saveurs sucrées et douces (céréales, sucres…)

On cherchera à le stimuler en l’encourageant à aller vers la pratique des arts (chant, peinture, dessin…), à l’apaiser en lui conseillant des moments de calme et de solitude, la nature peut être appropriée pour sa beauté. Pour le réguler, l’oligo-élément Iode peut être envisagé.

 

L’Hypophysaire est grand, avec de grandes mains et de grands pieds. Son front prédomine. Ici, on trouve la raison, le jugement et les calculs. Il aime l’ordre et la méthode, c’est un être fidèle et fiable qui s’est faire preuve de sang-froid et de stabilité. Il est attiré par les produits laitiers.

La stimulation se fera avec l’activité intellectuelle, en l’encourageant à être attentif et à mémoriser. Les exercices physiques d’endurance sont aussi conseillés. Pour l’apaiser, il faut le convaincre que c’est nécessaire en utilisant des arguments rationnels, car il faut qu’il mette aussi son mental au repos. L’oligo-élément Zinc et la vitamine E l’aide à se réguler.

 

Le Génital a un physique agréable et équilibré avec des traits bien dessiné. C’est une personne qui est volontaire, digne et sensible. Il a un sens moral et spirituel. Il a une grande intelligence avec de solides connaissances, ses pensées sont claires et organisées. Il éprouve de la compassion pour le monde qui l’entoure. Ici, l’attirance se fait vers les épices et ce qui est gras.
Cette typologie est plus rare, elle est présente chez les génies, ceux qui ont marqué et qui ont de grandes qualités.

On lui conseillera la méditation, la prière, de lire des livres sur la spiritualité ou des biographies de « grands hommes ».

 

Pour l’alimentation, une forme de dépendance peut se mettre en place où il en faut toujours plus pour s’apaiser. Au début, un bonbon suffit puis il en faut de plus en plus jusqu’à devoir manger la boîte entière.

L’objectif, comme souvent est d’équilibrer pour qu’il n’y ai plus une glande qui domine les autres.

Pour aller plus loin, je vous recommande également ce lien et celui-ci et le site de Nathalie Chausseau.