bouteille  eau 2

l’Eau

Dans notre corps, il y a plusieurs types de liquides :

  • circulant dans tout l’organisme comme le sang et la lymphe
  • à circuit ouvert : l’urine, la salive, la bile, le lait, etc
  • circulant dans une partie comme le liquide amniotique, le péritonéal (autour de viscères) ou encore le péricardique (autour du coeur)
  • sans système particulier : la sueur, les suc gastrique, les mucus…

Pour conserver une bonne hydratation, nous devons apporter autant d’eau que l’on en perd, l’apport se fait majoritairement par la boisson et l’alimentation et la déperdition se fait par la transpiration, l’urine, les selles et l’évaporation par les poumons.

Le rein joue d’ailleurs un rôle primordial qui est celui de régulateur, c’est d’ailleurs pour cette raison que si trop d’eau sort du corps, vous aurez moins d’urine (exemple en cas de vomissement ou de diarrhée, vous n’urinez que très peu voir pas).

Une bonne hydratation permet aux cellules de notre corps de bien fonctionner.

 

1ère chose essentielle à savoir : cela ne sert à rien de boire rarement de grande quantité d’eau, l’organisme en reçoit trop d’un coup et l’envoie quasi directement à la vessie sans que l’eau n’ait pu faire son travail et se charger en déchet. C’est ce qui explique que lorsque vous buvez une trop grande quantité, 20 minutes plus tard, vous avez avec une forte envie d’uriner.
En buvant régulièrement de petites gorgés, vous ne surchargerez pas votre organisme et lui donnerez l’eau dont il a besoin.

La 2ème : votre corps a besoin d’environ 2,5L d’eau par jour, qui sont apportés par les aliments (env. 1L) et par la boisson (env. 1L50).
Info pour l’eau des aliments : l’intérêt de consommer des produits d’origines biologiques est que leur eau ne contient pas de pesticides ni autres produits chimiques. Pour les fruits et légumes de l’agriculture intensive, il est conseillé de les « laver » à la vapeur et évidement de ne pas consommer l’eau de cuisson.

La 3ème : La qualité de cette eau est très importante, il ne faut pas qu’elle soit trop riche en minéraux car elle se chargera moins en déchet. De plus, les eaux en bouteilles sont quasiment toutes ionisés, les minéraux ne sont donc plus aussi assimilables, c’est comme si l’eau était chargé quasi inutilement. (Lors des cures aux thermes, l’eau n’est pas ionisée, elle offre donc un intérêt thérapeutique.)

Les eaux trop riches en minéraux consommées en grande quantité ne sont pas vraiment apprécié par le corps car leur concentration en minéraux étant au-dessus de la concentration de l’organisme, celui-ci n’arrive pas à assimiler cette eau qui en est trop riche et la rejette, Agnès de JoliJeune appelle ça « l’effet chasse d’eau ». Ceci explique que pour les problèmes de transit, on conseille les eaux fortement minéralisés, donc normalement à ne pas boire tous les jours, sinon il faut en boire toujours plus pour que « la chasse d’eau » se déclenche. Il vaut mieux traiter autrement ses troubles du transit.

Pour choisir son eau en bouteille, la charge en minéraux devrait se situer entre 20 et 120mg/L et le Ph doit être compris entre 6 et 7. Il n’est pas non plus conseillé de garder trop longtemps les bouteilles en plastique et d’éviter l’exposition à la chaleur et au soleil.

Pour l’eau du robinet, en fonction de votre région, il est simplement recommandé de la filtrer afin d’enlever certains éléments indésirables.

 

 

Source : Conférence chez JoliJeune et la Naturopathie au Quotidien de D. Léaud-Zachoval